Le voyage à Compostelle, du Moyen Âge à

Le voyage à Compostelle, du Moyen Âge à

4 février 2019

Madame Adeline Rucquoi, invitée d'une conférence organisée par

l'Institut de recherche pour l'étude des religions le 4 février

L'Institut de recherche pour l'étude des religions (Sorbonne Université) organise le lundi 4 février 2019, de 18h à 20h, salle D035 de la Maison de la Recherche (28 rue Serpente, Paris 6e) autour du volume édité par Adeline Rucquoi, Françoise Michaud-Fréjaville, Philippe Picone, Le voyage à Compostelle, du Xe au XXe siècle (Robert Laffont, coll. Bouquins, 2018).

Présidée par Martin Dumont, secrétaire général de l'IRER, cette séance associera Dominique Julia (CéSor - EHESS), Benoît Pellistrandi (Académie de Paris) et Adeline Rucquoi (IRER / CRH - EHESS). Un temps de libre discussion entre l'assistance et les conférenciers aura lieu à l'issue des interventions.

 

L'entrée est libre et ouverte à toute personne intéressée. Pour des raisons de sécurité (plan vigipirate), l'inscription est obligatoire : martin.dumont@gmail.com

 

 

Le voyage à Compostelle, du Xe au XXe siècle 

"Ce volume nous fait vivre le mythique voyage à Compostelle à travers les témoignages directs des pèlerins, depuis l'origine jusqu'à nos jours. C'est avec l'annonce de la découverte en Galice, au milieu du IXe siècle, du tombeau de l'apôtre Jacques, fils de Zébédée, que commença le "voyage à Compostelle", faisant de la ville qui s'édifia peu à peu autour du sépulcre apostolique le but de l'un des trois pèlerinages majeurs de la Chrétienté, avec Rome et Jérusalem. Compostelle connut un élan renouvelé et depuis lors ininterrompu lorsque, au cours des années 1070-1170, la cathédrale se dota d'une énorme basilique, tandis que paraissaient les premiers textes souvent enjolivés qui n'allaient cesser de nourrir l'imaginaire des pèlerins.
> Il faut attendre le milieu du XIVe siècle pour voir apparaître des itinéraires écrits, issus de l'expérience directe de leurs auteurs, anonymes, pour la plupart. Ce sont, d'une époque à l'autre, autant d'évocations originales des villes, paysages et populations traversés, des modes de vie, au sud de la France comme en Pays basque, en Galice et en Castille". (présentation de l'éditeur)

Continuación...

Au Moyen Âge

Mille fois à Compostelle. Pèlerins du Moyen Âge

 

Prix Gobert 2016 de l'Académie des inscriptions et belles lettres


«Le Diable est allé mille fois à Compostelle », disaient certains prédicateurs parisiens au milieu du XIIIe siècle, inquiets de voir leurs ouailles entreprendre en si grand nombre le « saint voiage » en Galice. Le trajet n'était pas toujours facile, il pouvait même être dangereux et il fallait se méfier des hommes plus que des loups ou des tempêtes. Mais des lieux et des histoires merveilleuses le scandaient, répétés à l’envi et maintes fois représentés, et des milliers d’hommes et de femmes, de tous âges, provenance et conditions sociales, y partirent à pied, à cheval ou en bateau.
Les traces de cette aventure sont encore visibles partout en Europe dans les chroniques, légendes, peintures, sculptures, églises, chapelles, confréries, ponts, hôpitaux, ports de départ ou d’arrivée. C’est à faire revivre le quotidien et l’imaginaire des pèlerins de tous horizons qui visitèrent le sanctuaire du « baron saint Jacques » que s’attache ce livre à partir de sources multiples et variées qui en montrent la richesse et la pérennité.

 

Un livre de Adeline RUCQUOI, publié par les Belles Lettres, Paris, 2014, 448 p. [ISBN-10 2-251-33841-1]

CARTE POSTALE TOUR SAINT-JACQUES

Carte Postale

Carte Postale Tour Saint-Jacques